vendredi, février 23, 2024
spot_img
AccueilSOCIETEFISC/OCT/Scandale:Quelle direction prennent les retenues opérées sur les salaires des employés ?

FISC/OCT/Scandale:Quelle direction prennent les retenues opérées sur les salaires des employés ?

Le syndicat de l’OCT a effectué une sortie médiatique en début de week-end écoulé, un des points énumérés dans leurs revendications évoquait le départ du DH, pour cause, les salaires des employés sont de plus en plus touchés sans raisons valables.

Les employés d’Owendo Container Terminal (OCT) n’en pouvaient plus des conditions de travail au sein de leur entreprise. Un des points qui clouent ces opérateurs portuaires dans la misère serait ce poteau rose découvert il y’a peu de temps par une frange d’employés de ladite entreprise.

Plus de deux cents mille francs (200.000cfa) soustraits de leurs revenus au compte de l’IRPP (Impôt sur le Revenu des personnes physiques). Aux dernières nouvelles B.B.M et son collègue se sont rendus à la Direction générale des impôts sise à la zone industrielle d’Oloumi, afin de faire la lumière sur les disparitions de ces sommes faramineuses.

Grand était leur ahurissement lorsqu’ils sont reçus par un agent qui après vérification leur déclarera que l’administration des impôts ne reçoit aucun centime de ces montants exorbitants.

Afin de vérifier certaines formalités administratives, il leur sera demandé si l’administration de l’OCT leur faisait remplir une fiche bleu dite ID06 au compte des impôts, en cinq (5) ans de service, les agents répondront par un non. Une situation qui pourrait donner froid dans le dos au regard de la gravité des faits, au cas où ce qui pourrait s’annoncer comme une arnaque à ciel ouvert se confirmait.

Notons que M. Claude MBADINGA, porte-parole du syndicat de l’OCT avait mentionné les malversations financières constatées dans l’entreprise depuis deux ans, avec l’arrivée de M. BENGONE à la Direction générale des Ressources Humaines du Terminal d’Owendo.

<< Quand la nouvelle administration était arrivée, ils nous avaient rassurés en disant que 100f ne va pas chercher son père, mais là c’est 10000f qui cherchent son père>>, soulignait le 1er Porte-parole du syndicat de l’OCT.

Victimes d’intimidations, abus de pouvoir, malversations financières et autres, les agents de l’OCT disent exercer dans des conditions inappropriées. D’où cette sortie fracassante qui visait les nouvelles autorités, après avoir attiré l’attention de l’ancienne Assemblée nationale, de l’ancienne primature, celle de l’ancienne présidence de la République et son gouvernement, de l’ancien Conseil d’État, la liste n’est pas exhaustive.

Pour rappel, les opérateurs de l’OCT réclament les départs imminents du Directeurs Général M. GODARD, du Directeur des Ressources Humaines M. BENGONE, du Manager terminal M. WORA. La suppression sans condition de l’accord d’entreprise actuellement adopté et appliqué au sein de l’OCT, qui selon les grévistes « clochardisent » les travailleurs de cette entreprise; la restauration des acquis, le retour à la prise en charge à 100% de l’assurance ASCOMA etc.

Des solutions seraient en cours d’élaboration, sans oublier de nombreuses poursuites judiciaires annoncées contre les responsables administratifs.

La redaction
La redaction
Le Touraco Vert est un journal d'information numérique et indépendant 100% gabonais.
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments