PUB OLAM

Politique/Déclaration du PGP

WhatsApp_Image_2021-08-30_at_16.49.28_.jpgIndignation des perturbations de la tournée du président du RPM à Okondja.

30 Aug 2021 0 comment
(0 votes)
 

Après le président de Les Démocrates, Guy Zouba Ndama, de l'ONG Agir pour le Gabon, le Dr Alphonse Louma, du 7mp, Joël Ngouénéni Ndzengouma,le président da la CNR, Jean Ping ainsi que plusieurs autres organisations et personnalités politiques, le tour est venu, le 27 août dernier, au Parti gabonais du progrès (PGP-opposition), présidé par Joseph-Benoit Mouity Nzamba de s'indigner, à la faveur d'une declaration, contre les éléments ayant perturbé la tournée politique du président du Rassemblement pour la modernité (RPM), Alexandre Barro Chambrier, dans les départements de la Sébé Brikolo et de la Bayi Brikolo, province du Haut-Ogooué.


En même temps, le PGP a déploré l'incendie du domicile du domicile Jean-Pierre Léboumba Lépandou à Okondja. Tout en s'insurgent contre "l'obstruction de la voie publique à Aboumi par les éléments d'un certain parti politique", a déclaré le Bureau national du PGP.


Dans sa déclaration, le PGP dit s'étonner du silence complice des autorités administratives et judiciaires de notre pays, qui pour cette formation politique, auraient dù s'auto saisir, face à la gravité de ces événements.


C'est pourquoi, "Le PGP exige qu'une enquête judiciaire soit diligentée afin que les auteurs de ces actes en répondent devant les juridictions compétentes car ces incidents rappellent ceux de 2015, dans les mêmes localités, lors de la tournée politique du président Jean Ping", exige le parti de Mouity Nzamba.


Puis, il a lancé un appel pressant aux populations gabonaises, et plus particulièrement à celle de la province du Haut-Ogooué, afin qu'elles se démarquent de ces brebis galeuses qui ne font que des barouds d'honneur pour se rappeler le bon souvenir d'un système politique moribond.


Aussi, le PGP regrette la prise en otage d'une partie du territoire nationale par les acteurs politiques allergiques à la démocratie car, pour les progressistes, elle donne une fausse image politique de cette province.
Dans sa conclusion, le Bureau national de cette formation politique se réclamant de l'opposition conseil, "Le PGP demande aux gabonaises et aux gabonais de ne pas céder à la peur, de rester vigilants et de se mettre en ordre de bataille en vue des futurs combats politiques".

Leave a comment

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Brown Green Pink Violet
Layout Style
Select menu