PUB OLAM

Journée mondiale de l'environnement : Covid-19 et environnement font-ils bon ménage ?

WhatsApp_Image_2021-06-22_at_13.04.56__.jpgLe monde a commémoré la journée de l'environnement le 05 juin dernier comme chaque année. Occasion de s'intéresser à l'impact que pourrait avoir la pandémie actuelle sur l'environnement.

22 Jun 2021 0 comment
(0 votes)
 

D'où la question,Coronavirus et environnemental font-ils bon ménage ? La population mondiale vient commémorer l'environnement, actualité oblige ; environnement et Covid-19 font-ils bon ménage ?

Plusieurs secteurs des pays touchés par la Covid-19 se meurent aujourd'hui, et laissent entrevoir un malaise pendant et après la pandémie. Les secteurs très souvent passés au filtre
sont l'économie, la culture, le social, le tourisme etc; mais qu'en est-il de l'environnement ?

Peu d'interventions ont tourné autour de l'empreinte que pourrait laisser la Covid-19 sur le tissu environnemental du monde, même si cet effet peut être aussi positif que négatif.

En effet le 1er impact que connaît l'environnement pendant cette pandémie est la baisse des émissions des gaz à effets de serre et de la production atmosphérique, causée par l'excessive activité industrielle de l'activité humaine. A l'instar de la diminution des émissions du CO2, qui intervient grâce au confinement dans plusieurs pays du monde. Selon une étude de la revue scientifique britannique Nature Climate change, la pandémie au Corona virus aurait entraîné une baisse de 9% des émissions du CO2 entre le 1er janvier et le 30 avril 2020; des données qui parlent d'elles-mêmes tout en révélant une facette méconnue de la Covid-19 et ses aléas.

De même qu'en Chine, où les scientifiques de la NAZA ont observé une baisse allant de 10 à 30% des émissions de dioxyde d'azote (NO2) dans la région de Wuhan entre le 1er janvier et le 25 février 2020. On parle d'une nette amélioration de la qualité de l'air, la réduction de la pollution sonore très souvent causée par un niveau élevé des bruits sur les voies, mais aussi, une réduction de la surpêche, de la perte d'habitants marins, de l'introduction d'espèces envahissantes etc.
Comme on peut le constater, la baisse de l'activité humaine porte plutôt un effet profitable sur l'environnement, même si on note aussi des effets négatifs.

Comme impact négatif que porte la pandémie au Corona virus sur les écosystèmes terrestre et marins, on note cette hausse de la consommation d'internet après la fermeture des écoles, des lieux de travail mais également de la mise au chômage des millions d'employés à travers le monde. Toutes ces catégories de personnes se sont mises sur le net pour des raisons diverses, augmentant ainsi le trafic internet. Ce dernier consommant à son tour énergie et serveur, cette hausse de sa consommation aurait provoqué une augmentation des émissions du CO2 dans le monde du numérique.

L'évidente conséquence inhérente à la fin des vies des masques n'étonnera personne, chacun pouvant constater des masques usés traîner sur les plages, sur les espaces verts, les trottoirs et autres. Or, si l'on considère que ces masques mettront 400 pour se décomposer, on note un véritable danger environnemental.

Dans cette même perspective s'affiche l'occultation des projets d'actualité et à long terme tel que le réchauffement climatique au profit de ceux dits d'urgence. Les sujets urgents et de court terme sont toujours traités en priorité selon la logique. La pandémie est venue menacer les sujets écologiques, malgré la spécification 《Urgences climatiques》; ces dernières sont reléguées au second plan, contrairement à l'urgence sanitaire qui concentre toutes les attentions.

Leave a comment

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Brown Green Pink Violet
Layout Style
Select menu