PUB OLAM

Politique : Frédéric Massavala Maboumba réintègre officiellement le démocratique Gabonais (PDG).

WhatsApp_Image_2021-06-21_at_16.12.16.jpgLa cérémonie officielle s'est déroulée le18 juin 2021 dernier, au siège du parti démocratique Gabonais (PDG) sis au quartier dit Louis, dans le 1er arrondissement de Libreville. Désormais, Frédéric Massavala Maboumba et son mouvement baptisé 《Massavala Maboumba pour le renouveau Gabonais », portent de nouveau les couleurs du PDG.

21 Jun 2021 0 comment
(0 votes)
 

Que se passe-t-il dans l'opposition ? Après René Demezo'Obiang et sa formation politique, le tour est venu à Fréderic Massavala Maboumba et sa teame de rejoindre la formation politique au pouvoir. Ce qui autre fois se faisait passer pour un acte de liberté d'expression politique, se résume aujourd'hui en une erreur, à en croire les propos du principal concerné.

《 L’erreur est humaine. Ce qui est interdit, c’est de persévérer dans l’erreur. Nous nous sommes fourvoyés, il est temps de revenir à la maison》 , a déclaré Frédéric Massavala Maboumba lors de son allocution circonstancielle.

Des termes empreints de renouveau, d'ambition et surtout d'ouverture d'esprit. Un vide dans les rangs de l'opposition qui saura interpeller plus d'un ce d'autant que Frédéric Massavala Moumba fut porte-parole au sein de la coalition pour une nouvelle République (CNR), mais aussi un soutien indéfectible du candidat Jean Ping aux présidentielles de 2016.

Les gabonais et l'opposition seraient-ils en train de tourner la page Jean Ping ? Face à une opposition dite 《radicale 》, la question du leadership et de contributions politiques pertinentes pouvant participer à l'édifice du pays, semblent être les principaux pics lancés au candidat malheureux Jean Ping; qui n'a eu de cesse de réclamer sa victoire au sortir des élections présidentielles 2016, alors que ses collaborateurs fixent désormais Le Cap vers 2023.

Pour Rappel, Frédéric Massavala Maboumba a été un collaborateur de feu Omar Bongo Ondimba en tant conseiller politique, Directeur adjoint du cabinet, puis Ministre délégué à l'éducation nationale. En 2016 comme moult PDGistes à cette époque, il rejoint les rangs de l'opposition en soutenant le candidat unique Jean Ping , tout en étant son porte-parole. En septembre 2017, il est mis aux arrêts pour 《Provocation d'un attroupement non armé et instigation aux actes de nature à provoquer le trouble》.

Après un peu plus d'un an de prison, il est jugé et écope de 5ans d'emprisonnement dont 3 avec sursis. C'est en juin 2019 qu'il recouvre la liberté avec une vision différente de l'horizon politique. Son retour au sein du PDG annoncé le 21 mai dernier, vient de se matérialiser, sans étonnement. Rébellion contre l'opposant Jean Ping ou conviction personnelle? L'avenir nous le dira.

Leave a comment

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Brown Green Pink Violet
Layout Style
Select menu