PUB OLAM

Projet de loi/Bourses d'études : les apprenants sportifs désormais favorisés dans l'attribution des bourses d'études au Gabon.

WhatsApp_Image_2021-06-04_at_13.33.01.jpgImbroglio en filigrane ?Rien n'est exclu.Rappelons que le conseil des ministres du 29 avril dernier a entériné le projet du décret inhérent à la réorganisation des régimes de bourse d'études au Gabon. Plusieurs pans ont été revus, parmi lesquels la prise en compte des étudiants sportifs dans l'attribution des bourses. Que comprendre en toile de fond, lorsque l'on sait la misère que vivent les clubs sportifs gabonais, un soutien pour quelle finalité, et pourquoi seuls les pratiquants du sport sont favorisés?

04 Jun 2021 0 comment
(0 votes)
 

Le Gabon aurait-il décidé d'améliorer les conditions de vie de ses sportifs ? Si tel est le cas, pourquoi ne pas commencer par les clubs professionnels avant d'octroyer des bourses aux étudiants pratiquants des activités sportives ?

En effet le ministre de l'enseignement Supérieur, de la Recherche scientifique et du, transfert de Technologies, de l'éducation nationale chargé de la formation civique, vient de faire passer au conseil des ministres le projet de décret fixant les régimes de bourse d'études en République gabonaise.
Il est question d'uniformiser le régime des bourses applicables aux élèves et étudiants scolarisés au Gabon ou à l'étranger, en précisant les conditions adaptées en fonction du type d'enseignement, de l'âge et des performances académiques de l'apprenant.

Le projet compte plusieurs déclinaisons, parmi lesquelles la valorisation de la pratique du sport par la prise en charge des inscrits dans les programmes sports-études et l'accompagnement des sportifs de haut niveau.

Imbroglio, en filigrane. Si certains s'intéressent aux sports, d'autres s'intéressent aux Arts, et bien d'autres programmes qui d'antan faisaient les beaux jours de la jeunesse gabonaise. Dans la foulée émerge l'interrogation du pourquoi faire de la pratique du sport un critère d'attribution de bourses d'études lorsque l'on observe la brillante absence des compétitions scolaires, universitaires, au même titre que les infrastructures publiques adéquates, censées accompagner la pratique du sport; mieux, lorsque l'on observe les difficultés que vivent les sportifs professionnels gabonais. Ces jeunes, accompagnés par l'État gabonais constituent un investissement spécifique, quel sera l'apport de cet investissement à long terme si le secteur peine à rayonner ?

L'Etat mettra t-il en place un comité de suivi pour encadrer et accompagner ces jeunes ? Un accompagnement pour quelle finalité ? Des interrogations naissent après les autres sur la question, même si faute n'est pas de vouloir comprendre.

Last modified on Friday, 04 June 2021 18:56

Leave a comment

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Brown Green Pink Violet
Layout Style
Select menu