PUB OLAM

Enseignement Supérieur/ UOB : le SNEC pose des conditions

WhatsApp_Image_2021-03-09_at_08.23.11.jpgLa rentrée académique 2020-2021 est soumise à de rudes exigences par les

enseignants chercheurs de l'université Omar Bongo, membres du syndicat national des enseignants-chercheurs et chercheurs (SNC) qui par l'entremise de son Président, exige les meilleurs conditions d'apprentissage sous l'ère Covid-19 au Gabon.

08 Apr 2021 0 comment
(0 votes)
 

Les mesures de précaution prises par le gouvernement gabonais n'ont cessé de faire mouche au sein de l'opinion du fait de caractère disproportionné de certaines, comparativement à d'autres. Le cas de la limitation du nombre de personnes par regroupement en fait partie, car aujourd'hui décrié par le syndicat national des Enseignants Chercheurs et chercheurs (SNC).

C'est dans une circulaire datant du 23 du mois courant que ce dernier s'adresse graduellement du rectorat à la présidence de la République gabonaise, en passant par sa tutelle et la primature, afin d'attirer leur attention sur certaines négligences criardes devenues, face à la tournure que prend la crise sur l'ensemble du territoire national.

Alors que le gouvernement avait choisi de faire exception dans le cadre des établissements scolaires et universitaires du pays, cette décision ne semble pas trouver l'assentiment de leurs partenaires sociaux de l'université Omar Bongo, qui viennent d'égrener un chapelet de conditions déterminantes pour l'effectivité de la rentrée académique 2020-2021.

Cette dernière aura lieu si et seulement si:

- Les capacités d'accueil passent de 8000 à 45000 classes pour respecter la distanciation physique dans les salles de classes et amphithéâtres.

-Thermo-flashs et gels hydro-alcooliques sont disponibles à l'entrée de chaque classe et amphithéâtre.

-Le port du masque est strictement obligatoire.

-Si une plateforme d'enseignement à distance (e-learning) est mise en place.

Le syndicat se refuse d'assumer les retombées d'une pandémie négligée au sein de la communauté universitaire, mais encore et surtout, une année académique bâclée, une coutume qui semble s'être installée au coeur des universités et grandes écoles gabonaises. Une patate, semble-t-il assez chaude entre les mains du gouvernement, car devant initier la construction des salles de classes devant abriter 5 fois le nombre de places actuellement disponibles.

Dernière modification : 08:55

Last modified on Thursday, 08 April 2021 08:51

Leave a comment

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Brown Green Pink Violet
Layout Style
Select menu