PUB OLAM

Vie des partis politiques/Morena : l'apport de ce parti de l'opposition au CND, dans la gestion de la covid 19.

WhatsApp_Image_2021-04-02_at_18.00.08.jpgLa crise sanitaire actuelle n'est pas un problème réservé spécifiquement à une partie de la société, le reste devant seulement subir des mesures aux conséquences incalculables.

02 Apr 2021 0 comment
(0 votes)
 

Cette assertion est du président du Mouvement de redressement national (MORENA), Thierry Ondo Assoumou. Lors de sa récente intervention au Conseil national de la démocratie (CND), sur l'implication des partis politiques membres, dans la gestion de la pandémie covid 19.

D'emblée, Thierry Ondo Assoumou a rappelé que, depuis l'arrivée de cette pandémie dans notre pays, le parti politique qu'il préside n'a cessé d'interpeller les autorités compétentes sur la gestion de cette crise. Surtout sur ses effets induits.

Selon le MORENA, la mauvaise gestion de cette crise remonte à l'époque où M. Julien Nkoghe Bekale était premier ministre. En effet, en février 2020, il convoque les partis politiques à l'immeuble à Arambo pour une communication sur la covid 19. A la grande surprise des représentants des partis politiques, ils apprendront "qu'ils n'ont presque rien avoir dans la gestion de celle-ci".

A la suite de cette communication, les politiques n'ont pas été autorisé à poser une question dans ce sujet qui devait susciter de sérieuses échanges entre le chef du gouvernement et les politiques. "Voilà comment le langage de sourds est né entre les partis politiques et le gouvernement à ce sujet", notre le président de cette formation politique de l'opposition.

Pour lui, sur ce sujet, le fossé entre le gouvernement et les partis politiques de tout bord ne s'est fait que s'élargir au fil des jours. "Nous pensons que le CND est par excellence le lieu où l'élite politique du pays doit se mouvoir en communion pour cadrer et même recadrer les débats qui engagent la Nation", pense Ondo Assoumou. Ajoutant, "La crise sanitaire actuelle n'est pas un problème réservé spécifiquement à une partie de la société gabonaise, le reste devant seulement subir des mesures aux conséquences incalculables".

Et de continuer, en expliquant que, qui dit gestion de la pandémie actuelle, dit gestion de la cité. Et gérer une cité c'est intégrer toutes les forces vives de celle-ci pour arriver à des solutions apaisées et inclusives.

C'est pourquoi le MORENA dit qu'il n'est donc pas de bonne augure d'arrêter l'action de certains partis politiques qui doivent être mis à contribution pour accompagner la lutte contre cette pandémie.b"Nous devons utiliser tout ce que la République dispose comme moyen d'information et de sensibilisation", a-t-il martelé.

Au moment où le gouvernement lance la campagne de vaccination, le MORENA propose l'implication de toutes les élites ( politique, scientifique, syndicaliste, administrative...) de la société comme au temps de la prévention des grandes endémies où toutes les couches de la société étaient mise à contribution pour toucher l'arrière pays.

Dans son propos, Ondo Assoumou demande la solidarité de tous dans la lutte contre cet ennemi invisible. Tout en souhaitant l'implication des partis membres du CND qui doit précéder, le plutôt possible, une rencontre entre le gouvernement et les partis politiques précités.

Last modified on Friday, 02 April 2021 16:27

Leave a comment

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Brown Green Pink Violet
Layout Style
Select menu