PUB OLAM

Vie des partis/PSD : Maganga Moussavou répondrait-il à l'appel des braves avec son "œuvre de pacification et de construction du Gabon "?

IMG-20210326-WA0004_.jpgLe Président du PSD Maganga Moussavou vient de communiquer sa réflexion sur la question de la fiabilité des résultats électoraux au Gabon au lendemain de chaque pour un climat plus apaisé au lendemain des dépouillements des résultats. Une initiative placée sous le sceau de la pacification et la construction de son pays'le Gabon.

26 Mar 2021 0 comment
(0 votes)
 

Il se veut pragmatique dans cette nouvelle panacée, alors que le pays présente encore des séquelles des dernières violences postélectorales issues des résultats de la présidentielle 2016 dans nos murs. Pierre-Claver Maganga Moussavou l'avait promis peu de temps avant, et est passé à l'acte il y'a deux jours.

C'était à l'occasion d'une conférence de presse tenue au siège de son parti sis au premier arrondissement de Libreville, où le numéro un du parti social démocrate (PSD) a tenu à vendre son projet en faveur des élections libres, fiables et transparentes à la presse locale et internationale.

Il est question de faire du Conseil National de la Démocratie (CND), et du conseil gabonais des élections (CGE) les épicentres des élections de toutes natures au Gabon, partant du constat que le 1er cité n'a véritablement jamais rempli les missions pour lesquelles il a été crée. Il faudra donc ériger ces deux organes étatiques, en principaux gestionnaires des collectes des résultats électoraux, et écarter au maximum les manipulations qui pourraient intervenir dans le processus du comptage des voix.

Un ordinateur puissant sera placé au CGE, un autre au CND où convergeront directement d'un seul click les résultats de chaque bureau de vote à partir de 20h voici, le point essentiel de cette théorie qui se veut efficace, performante, innovante et moderne.

Seulement quelques zones d'ombres trahissent cette vision, laquelle pourrait paraître chimérique au vue des conditions qu'elle impose du point de vue logistique, notamment avec le recouvrement en 4G très souvent imprévisible, en ressources humaines, et bien d'autres points. La théorie qui n'inclut pas les zones périphériques, ne couvre donc pas l'arrière pays qui pourrait laisser libre cours au cafouillage électoral, alors qu'elle n'est censée rien laisser au hasard. La réflexion encore en cours de perfectionnement a donc été présentée à moitié, si non dans sa version théorique la plus absolue.

Aussi faut-on souligner qu'en réalité la question des fraudes électorales relève beaucoup plus d'une question de volonté que de méthode ? Si la méthode classique du comptage des voix n'a jamais causé problème, on ne saurait en dire autant de la volonté des candidats au pouvoir à céder pacifiquement le fauteuil aux véritables choix du peuple gabonais.

On serait tenté de s'interroger sur le réel objectif de cette sortie du Président du PSD, et surtout s'il n'a pas été question pour lui de faire un clin d'œil à l'appel des sages, nouveau vent qui fait jazzer les acteurs politiques du pays actuellement. Le Président Maganga Moussavou a promis peaufiner le projet avant de le présent devant les instances compétentes pour adoption et financements.

Last modified on Friday, 26 March 2021 17:32

Leave a comment

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Brown Green Pink Violet
Layout Style
Select menu