Société : Ces affiches qui dégradent l’image de Libreville.

0
12

Libreville, la capitale gabonaise est bondée d’affiches et annonces qui ternissent son image.

Elles s’imposent au premier regard, ces affiches qui font offices d’annonces de tous genres.

Dans toutes les artères de la capitale, il devient très fréquent de lire des messages rédigés sur des feuilles blanches de toutes sortes, des morceaux de contre-plaqué, des morceaux de cartons, sans omettre les mini-pancartes et panneaux plantés ici et là, manuellement fabriqués.

Un nouveau mode de communication qui a vite évolué dans un cadre carrément incontrôlé et innovant. Il faut dire que les sociétés opérant dans ce secteur n’ont pas prévu ce pend de la communication.

L’on observe généralement des cadres de grandes surfaces notamment dédiées aux grands annonceurs qui produisent des visuels de grandes envergures pour leurs communications.

Le constat fait nous amène à nous demander si cette facette du nettoyage de la ville n’implique pas mairie de Libreville et ses environs. Car à bien regarder, ce nouveau fléau contribue bel et bien à la dégradation de l’image de la ville dont ils ont la charge, et ce, autant que les poubelles omniprésentes peuvent le faire.

À quand l’ordonnance interdisant tout affichage anarchique, de quelle que nature que ce soit ? Pourquoi ne pas créer espaces publics rotatifs pour cette catégorie d’annonces, qui, bien qu’utiles pour les propriétaires, portent préjudice à la ville voire au pays tout entier, face aux regards des peuples amis? Une réflexion s’impose.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here