Rentrée scolaire/organisation : Chaque niveau d’études aura cours trois fois par semaine !!

0
56

La première phase de la rentrée des classes était prévue pour ce jour, seulement le constat fait sur le terrain est que certains établissements secondaires harmonisent encore les emplois du temps : chaque niveau aura cours 3/7jours.

La rentrée des classes des niveaux 4è et 3è prévue pour ce jour conformément au calendrier officiel délivré par le ministère de l’éducation nationale traine encore le pas.

En effet, force a été de constater que les établissements scolaires publics de la place sont encore à la phase de réaménagement de leurs emplois du temps annuels. Si les parents sont situés sur la répartition des jours de cours par niveaux, il n’en n’est pas autant pour les emplois du temps de leurs bambins, encore moins pour l’affichage des listes des répartitions des élèves nouvellement admis en classe de sixième.

Chaque niveau aura droit à 3jours des cours sur 6 pour essayer d’équilibrer au mieux les heures de classe. Une situation qui inquiète les parents d’élèves, car une année quasi blanche semble se faire succéder par une qui s’annonce malade, au vu des heures de cours qui viennent de sauter des emplois du temps de leurs enfants.

Les programmes seront-ils tous et bien abordés? Comment les établissements s’organiseront-ils pour joindre les programmes scolaires de l’année précédente et ceux de l’année qui débute, si déjà les cours reprennent en retard et sont annoncés, surtout que leurs heures sont revues à la baisse.

Cette même interrogation s’impose dans les esprits des enseignants qui s’inquiètent de la qualité des niveaux des élèves qui les attendent dans les salles de classes, surtout des lacunes qu’ils devront combler tout au long de cette année, unique en son genre en terre gabonaise.

La décision de ramener à trois a 5 jours la semaine académique serait inhérente à la situation épidémiologique du pays. Le Patron de ce département ministériel le Dr. Daouda Mougiama,qui camoufle le déficit des structures d’accueil aurait imposé un nombre réduit d’élèves par classe, afin de maintenir le plus possible la distanciation sociale, indispensable dans la lutte de la Covid-19 dans nos murs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here