Politique/opposition : Jean Ping fait corps avec  les habitants de derrière l’ENS.

0
91

La coalition pour la nouvelle République (CNR), a animé le samedi 16 novembre à derrière l’école normale supérieure (ENS), dans la zone dite « épicerie », une causerie avec les populations environnantes.

Dans le 1er arrondissement de la capitale gabonaise, plus précisément à derrière l’ENS, Jean Ping, accompagné de quelques membres de la CNR, étaient face aux habitants, afin de réactualiser leurs revendications politiques, et certainement pour palper à nouveau leur côte de popularité sur le terrain, mieux, dans ce quartier dit de la zone rouge.

L’opposant venait ajouter du poids à la rencontre, et surtout, annoncer une série de causeries dans l’ensemble des quartiers de la capitale gabonaise. Les échanges ont entre autres tourné autour de la situation sociopolitique du pays, qui avec les dernières nominations ont ouvert d’autres horizons de lecture de la situation politique du pays.

Face au chaos qui caractérise le sommet de l’Etat en ce moment, pis, la descente aux enfers de l’ex Directeur de cabinet du Président de la République gabonaise Brice Laccruche Alihanga, et l’arrestation de son entourage politique, il ne cesse de rassurer ses militants sur l’imminence de leur victoire, et d’insister sur la nécessité d’y croire.

L’assistance venue nombreuse a donc eu l’aubaine de solliciter des éclaircissements sur des questions politiques et sociales qui taraudaient leurs esprits. De la question des prisonniers politiques à celles du vécu des gabonais, l’inlassable opposant a passé au peigne fin, tous les sujets qui font la « une » de la toile politique gabonaise.

On pouvait notamment relever la forte présence des notables de la zone, contrairement aux jeunes , qui ont brillé de part leur absence, inversement aux années antérieures. Dans cette zone reconnue pour son penchant pour l’opposition, il est à noter qu’il y’a eu beaucoup de désistements avec l’arrivée de l’Ajev, il y’a un peu plus de 2 ans. Seuls les hommes âgés continuent de répondre massivement présents à ce type de rencontres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here