Politique/BDP : Paskhal Nkoulou s’indigne contre les anti-Républicains et réaffirme son attachement à Ali Bongo Ondimba.

0
17

La situation politique du Gabon n’est plus à présenter, ce d’autant plus qu’elle stimule des interrogations, analyses et interprétations des leaders politiques de tous les bords confondus.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la conférence de presse animée par Paskhal Nkoulou, leader du bloc démocratique populaire( BDP), au siège de ladite formation politique.

La sortie médiatique a été L’occasion pour lui de livrer sa lecture de ce qui se dégage de l’environnement politique qui prévaut dans le pays. On note de ce fait deux camps répartis entre les Républicains alignés derrière le Président de la République Ali Bongo Ondimba, et les anti-Républicains, dits « nous devons remercier la providence de ce que le mal ne s’est produit »,a t-il déclaré.

Mais en lieu et place de cette compassion, le numéro un gabonais et son directeur de cabinet, Brice La cruche Alihanga sont des objets de coups-bas et des médisances des adversaires désespérément en quête du pouvoir .

Paskhal Nkoulou n’est pas allé de main morte pour tirer à boulets rouges contre les langues qui claquent contre les missions républicaines effectuées par le Directeur de cabinet de la Présidence de la République gabonaise, car mentionnées par la constitution gabonaise.

Il pointe, de ce pas, du doigt le camp dit anti-Républicain, constitué « d’entrepreneurs politiques » notamment les acteurs politiques de l’opposition et de la majorité, ceux de la société civile et visiblement ceux ecclésiastiques, tous à l’affût d’un énième dialogue national, pourtant sans intérêt pour la nation gabonaise. Cette dernière se portant bien et n’en a pas besoin.

C’est dans ce brouillard
de frustrations et trahisons en l’endroit du Président Ali Bongo Ondimba que le DBP a tenu à réaffirmer son attachement à sa politique, relayée par Brice La cruche Alihanga.

Une série d’activités est donc annoncée à cette occasion, afin de concrétiser cette fidélité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here