Mairie de Libreville : des conseillers municipaux aux côtés du Maire.

0
92

Par la voix de Firmain Ollo, élu de L’Union nationale (UN) au 2ème arrondissement de Libreville, les élus locaux de la capitale gabonaise ont tenus récemment un pointpresse dans un hôtel de la place.

Le but étant de fustiger l’attitude des commerçants. Principalement, les expatriés.

En effet, dans son propos, Firmain Ollo dénonce la réaction de ces commerçants qui, le 5 novembre dernier, ont décidé de manière unilatérale de fermer leurs boutiques, suite à la mise en application de la délibération portant sur la nouvelle taxe municipale sur l’activité commerciale issue du dernier conseil municipal de Libreville,imposant par conséquence la disette à la population Librevilloise.

Pour l’orateur, à ceux qui pensent que la mise en application de cette délibération par le maire central Léandre Nzué est un acte de xénophobie, il a été clair, « Ce n’est pas de la xénophobie. Le conseil municipal siège et prend les décisions. Il revient au maire ,par ailleurs président de ce conseil de mettre en application toutes les décisions prises par cette instance délibérative ».

Au lieu de se conformer, les commerçants, notamment expatriés (ouest-africains) ont décidé de façon frontale de s’opposer aux décisions du conseil municipal.

Militant pour l’apaisement, les conseillers ont appelé aux respect des décisions prises par le conseil municipal. Car, cette instance revêt un caractère coercitif. Aussi, ils les invitent à une franche collaboration avec les autorités municipales.

En revanche, « Que tous ceux qui s’opposent aux lois du pays plient bagages », ont-ils martelé. Avant de conclure, en lançant un appel aux autres élus locaux de Libreville à soutenir les décisions du maire Léandre Nzué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here