Lutte des clans, réajustement gouvernemental :Trois ministres congédiés et une entrée.

0
10

Avant même son entrée en matière,le gouvernement Nkoghe Bekale enraye.Trois de ses membres sont virés,tandis que Christiane Ossouka, ancienne édile de la capitale tire son épingle du jeu en faisant une entrée remarquée au très sensible ministère de la défense et de la sécurité du territoire.

Les trois anciens ministres n’auraient même pas eus le temps de savourer leur reconduction au gouvernement Nkoghe Bekale 1 qu’ils ont été priés de prendre la porte.

Mansard Kabinda a laissé son portefeuille de la défense à Ossouka, ancienne Mairesse de Libreville,proche de Patience Dabany, mère du président souffrant.Akbar Onanga et Magnagna cèdent respectivement leurs fauteuils à Biendi Maganga Moussavou qui occupait déjà ce poste avant la formation de l’équipe actuelle et à Ondo Mba qui cumule désormais l’eau, l’énergie et les mines.

Si beaucoup des gabonais ont semblé surpris par ce réaménagement qualifié de technique,il reste que les observateurs avertis ont noté un élément de trop dans la lutte de positionnement que se livrent les différentes factions du camp présidentiel qui s’entredechir depuis l’annonce de la maladie du président Bongo depuis bientôt quatre mois.

Son absence pour raison de santé, suivie d’une convalescence au Maroc a plombé sérieusement la cohésion de son attelage politique, lequel ne tient plus que sur une corde raide.

Faut- il rappeler qu’en si peu de temps, beaucoup d’événements malheureux sont venus émailler le si difficile quotidien des gabonais ?

Parmi ceux-ci,il y a eu le putsch manqué qui a fait deux morts et des arrestations, l’éviction de certaines figures du gouvernement precedent dont l’ancien premier ministre nommé à la mediature a décliné l’offre préférant siéger comme député de Makokou.La mise en place du burea de l’Assemblée nationale avec claire de ravir les orerigztives au Senzt dont la presidente Lucie Milebu est soupçonnée de manque de fidélité (?). Que cette morosité entretenue n’est pas loin de s’élargir voila que le gouvernement qui n’a qu’une durée de quinze jours vient de voir la sortie de trois de ses calibres que sont les ministres cités ci-haut.

Que leur reproche t-on?Seule l’avenir nous le dira,mais retenons que ce remaniement gouvernemental annonce les prémices de ce que beaucoup appellent la vacance de pouvoir. Une vacance qui sera précédée d’une transition.Qui vivra verra.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here