Les nominations qui font jaser.

0
65

Plus de cinq cents nominations ont été récemment prononcées en conseil des ministres. Du jamais vu, même à l’époque du monolithisme ambiant.

Ainsi Ali Bongo Ondimba vient de présider son premier conseil des ministres depuis son AVC ,le 24 octobre dernier à Riyad en Arabie Saoudite

.Ce qu’il retenir de cette grande messe gouvernental,est que le premier magistrat de la République a fait le ménage autour de lui comme semblait le recommander les gabonais trop exaspérés par les agissements de certains de son entourage.

Un signal fort qu’il avait donné lors du remaniement ministériel intervenu avant cette rencontre avec ses nouveaux ministres qu’il vient de rebeloter.

Cette fois -ci,le Chef de l’État a créé la surprise en écartant ceux qui incarnaient le règne du premier septennat.Liban Soleiman et Park ,deux inamovibles ont été le premier envoyé en diplomatie et le second à faire valoir ses droits à la retraite.

Cette volonté de changer les choses n’a pas épargné la haute administration.Ainsi , plusieurs chefs d’entreprises et d’agences juteuses ont été appelés à aller voir ailleurs.

Des changements qui suscitent des réactions, surtout du côté des victimes qui avaient eues les mauvaises habitudes de considérer cette confiance présidentielle en acquis tribale.

Toute chose qui est à l’origine des fausses accusations contre certains responsables étatiques.

Mais cette volonté du Chef de l’État annonce l’avènement d’une nouvelle ère de gestion des ressources humaines dans nôtre pays où beaucoup ont vite fait de dénoncer le tribalisme et le régionalisme comme mode de gouvernance administrative.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here