Les gagnants du Conseil des ministres.

0
60

La réunion du président de la République avec des ministres continue d’alimenter les conversations dans les maquis et menages du pays.Et pour cause,l’éloignement de Libreville pour des postes en diplomatie des anciens tenants du premier mandat d’Ali Bongo Ondimba.Et du coup,l’on est en droit de se demander à quelle région le Conseil des ministres aura profité?

Les mieux lotis sont aussi des plaignants.Le Conseil des ministres présidée par le Chef de l’État a pris plusieurs mesures les plus emblematiques sont la suppression du bureau de coordination Gabon Emergent et l’envoi de premier responsable en diplomatie comme ambassadeur aupres du royaume d’Arabie Saoudite .

Pour parler uniquement des mesures individuelles,il faut retenir qu’outre le premier ministre qui a battu le records dans ce domaine,chaque ministre a fait de son mieux pour promouvoir les siens.

En y regardant de prêt,deux provinces connues pour leurs gloutoneries tiennent le pèleton de tête.Il s’agit de l’Estuaire et le Haut Ogooue.Tandis que Nkoghe Bekale aligne toute sa province,sa congénère du Haut Ogooue joue comme à son habitude à qui perd gagne.

C’est ainsi qu’on appris les révocations des directeurs généraux de l’Oprag,de la Caistab, de l’Anpi pour ne citer que ces trois là.Aussitôt évincés,aussitôt repromus dans la haute administration,tous autant qu’ils ont été.

Promue pour,certainement,avoir déposé le bilan du Conseil gabonais des chargeurs,l’epouse de Y’Obegue est promue exceptionnellement,Secrétaire générale du juteux ministère de l’économie.Madame Ngari qui doit sa fulgurante carrière administrative à son certificat de bonne naissance est bien l’épouse d’un idéologue du passé,Okbar Onanga,lui même viré du gouvernement pour agissements contraires à l’éthique gouvernementale.

Nina Abouna,Ondias et consorts sont eux nommés des directeurs généraux, des conseillers à la primature,des ministères économiques ou agences.

Le haut Ogooue,province reconnue comme otage du pouvoir ,lequel entend tirer largement profit à encore frapper par le truchement de la plus haute instance décisionnelle de l’Etat. Ce fois ci,elle est accompagnée de la province de l’Estuaire.Donc les spéculations venant des compatriotes du Haut Ogooue ne sont ni caractérisées,ni fondées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here