PUB OLAM

Politique / Opposition : Et ce qui se dessinait arriva!

WhatsApp_Image_2022-07-28_at_22.56.51.jpgL'Union nationale (UN), ce qui fut le plus grand parti de l'opposition gabonaise jusqu'ici, vient de se disloquer officiellement, par la mise en place de la version personnalisée de Paul Marie Gondjout.

28 Jul 2022 0 comment
(0 votes)
 

Suite à son échec indigeste à l'élection qui allait le porter à la tête dudit parti, Paul Marie Gondjout, vient de lancer sa version personnalisée de L'Union nationale.

Le mardi 23 juillet 2022 a été un jour spécial pour la politique gabonaise en général et son opposition en particulier. Les faits parlaient d'eux-mêmes sans trop de détails.

D'un congrès tendu à une cérémonie de passation des charges sans le Président sortant, des litiges autour du siège du parti, une rentrée politique entachée de mystères, des remontrances à n'en point finir, et on en passe, les doutes ne s'étaient totalement pas formulés, jusqu'à l'inauguration officielle du siège politique de Paul-Mari Gondjout, candidat malheureux à l'élection présidentielle du parti.

La dislocation qui prenait discrètement forme a fini par avoir raison de L'Union nationale, avec l'annonce le 23 juillet courant, de l'UNI (L'Union Nationale Initiale), comme pour retrouver ce que l'actuelle Présente, Mme Paulette Missambo, aurait abandonné sur la route pour le bien du parti.

La veuve Casmir Oye Mba n'aurait pas assez de charisme, ni d'esprit rassembleur pour les dissidents de L'Union nationale. Paul Marie Gondjout et quelques élus locaux du parti viennent indirectement de mettre hors jeu Paulette Missambo et son clan, au grand dam des intérêts des populations gabonaises.

À quelques mois de l'échéance des présidentielles, Paul-Marie Gondjout ne va pas par le dos de la cuillère pour aménager son espace politique à lui, en attendant sa candidature à la magistrature suprême. La veuve Paulette Missambo tiendra-t-elle ferme les rênes du parti politique qui se brise entre ses mains ? Voudra-t-elle en recoller les morceaux ?

Tout semble à croire qu'il se pose entre le clan Myboto et le bureau directoire de L'Union nationale, un souci d'ego, bien au-delà des enjeux démocratiques mis en mal dans un parti politique censé incarner le prototype même de la démocratie gabonaise.

Leave a comment

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Brown Green Pink Violet
Layout Style
Select menu