PUB OLAM

Culture/Musique : Arnold livre sa part de vérité dans la crise qui oppose le ministre de la culture et les artistes. C'était au cœur d'un entretien qu'il nous a accordé.

L'actualitéWhatsApp_Image_2021-02-01_at_22.34.38.jpg du mois de janvier a été impactée par cette apparition des artistes gabonais au ministère gabonais de la culture, s'en sont suivis d'autres événements qui ont singulièrement affiché l'artiste tradi-moderne Arnold Djoud. Joint par notre rédaction, voilà ce qu'il nous répondu.

02 Feb 2021 0 comment
(1 Vote)
 

Question : Bonjour l'artiste, et merci d'avoir accepté de vous soumettre à cette interview qui permettra de laver les rumeurs qui courent les rues à votre sujet, et qui entachent considérablement l'actualité culturelle de ces derniers jours. La semaine dernière on vous vu en en-avant plan dans l'enceinte du ministère de la culture pour réclamer vos cachets.

A titre de rappel, de quels cachets s'agit-il? Et quelles ont été les démarches que vous avez entreprises avant d'en arriver là ?

Réponse: Je vous remercie de l'intérêt que vous accordez à ce sujet, et je suis ravi de pouvoir m'exprimer par le canal de votre journal. Alors, il s'agit des cachets de l'édition 2020 du festival Gabon 9 Provinces. Avant d'en arriver là, nous avons rencontré plusieurs autorités dont le Ministre de la culture lui-même, des rencontres qui se sont révélées sans suite.

Question : On entend dire que vous avez été reçus par la première Ministre, est-ce vrai et quel délai vous a-t-elle donné?

Réponse: Non ce n'est pas vrai, nous n'avons jamais été reçus par elle, mais le Ministre de la culture a été reçu par elle selon lui, et le délai donné est pour jeudi prochain.

Question: De combien d'artistes parle-t-on et à combien s'élèvent les montants de ces cachets ?

Réponse: Il s'agit de 120 artistes, pour les cachets je n'en sais rien, je connais que le mien.

Question : On vous suit depuis 2 ou 3 jours dans une mini-vidéo où vous avez un accrochage avec le rappeur Amenem. De quoi s’agit-il exactement ?

Réponse: Je n'ai rien à dire à ce sujet, c'est juste un malentendu, malheureusement les paparazzis en ont fait leur choix gras (éclats de rires).

Question: Permettez-nous d'insister, mais peut-être devons-nous vous livrer la version des faits que nous en avons ? (Rires) Le rappeur Amenem a sorti la semaine écoulée un freestyle intitulé Personne ne sort propos que vous auriez tenus lors de votre mouvement d'humeur au ministère de la culture. C'est pourquoi le titre de son freestyle vous aurait invectivé. Cette version des faits est-elle exacte?

Réponse: Oui, c'est effectivement la raison de notre prise de tête.

Question: Actualité oblige, Comment vivez-vous la crise sanitaire actuelle, et malgré tout, quels sont les projets avenirs ?

Réponse: J’ai et je continue de la vivre très mal. Plus de prestations, plus de concerts, plus rien pour le monde du divertissement. Tout va mal à ce niveau.

Pour l'avenir, des nombreux projets arrivent, mais là encore avec ce foutu coronavirus rien n'est certain.

La rédaction du journal le touraco vert (du groupe Lowé) vous remercie de votre disponibilité. Nous vous souhaitons beaucoup de courage et surtout bonne chance pour la suite.

Last modified on Tuesday, 02 February 2021 09:43

Leave a comment

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Brown Green Pink Violet
Layout Style
Select menu