PUB OLAM

Commémoration : Adossée au Covid-19, la journée de l’élimination des violences faites aux femmes célébrée à travers le monde.

FB IMG 1606504734674 1 696x385Le 25 novembre 2020 a marqué la commémoration de l’élimination des violences faites aux femmes, une édition arrimée à la crise sanitaire que connaît le monde actuellement.

Les violences faites aux femmes sont un des fléaux les plus combattus dans nos sociétés de nos jours. De plus en plus, les occasions de sensibilisation sur le bien-fondé de cette lutte sont multipliées, et arrimées autant que possible aux différents contextes qui se présentent.

27 Nov 2020 0 comment
(0 votes)
 

C’est le cas de l’édition de cette année, qui commémore les femmes victimes des violences sous les couleurs de la pandémie du Covid-19. En effet, c’est sous le thème global :<> Qu’ont été lancés les 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes, dans le cadre de la campagne « Tous unis d’ici à 2030, pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » lancée par le Secrétariat général des nations unies.

Surnommée la pandémie fantôme, elle aurait évolué parallèlement avec le covid-19 et les mesures de confinement prises dans les pays concernés. Les données et rapports de ceux évoluant en première ligne, montrent que tous les types de violences contre les femmes et les filles, pires, les violences domestiques se sont accrus durant cette période de crise sanitaire. Ça va de soi, le constat n’interpellera plus jamais assez. Le besoin de sensibiliser s’impose, et appelle à l’implication de tous dans ce combat.

La journée mondiale de l’élimination des violences faites aux femmes, instaurée le 25 novembre 1999 par l’organisation des nations unies, est donc une occasion d’informer le public, sur des thèmes et les enjeux majeurs sur cette question. C’est aussi une occasion pour le système des Nations unies, les pouvoirs publics, et la société civile d’organiser des journées de sensibilisation et de mobiliser les ressources dans le but de circonscrire ce fléau. Jusqu’à 70% des femmes sont victimes des violences au cours de leurs vies, et ce, tous types confondus.

Pour rappel, les formes de violences sont diverses, à savoir : la violence verbale, physique, sexuelle, psychologique, économique, et plus encore. Bien que les plus usuelles soient les 3 premières, elles ont toutes un point commun : nuire au corps ou à l’esprit, en provoquant des sentiments difus de honte, et/ ou de culpabilité.

Last modified on Thursday, 04 February 2021 18:26

Leave a comment

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Brown Green Pink Violet
Layout Style
Select menu