Diplomatie /CEEAC :des réformes pour s’arrimer aux exigences actuelles.

0
72

La tenue de la IXème session Extraordinaire des Chefs d’États de la CEEAC est annoncée pour ce mercredi 18 décembre à Libreville.

Le Président de la République gabonaise, Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, par ailleurs Président en exercice de la communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), convoque le 18 décembre à Libreville au Gabon, le Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEEAC.

Concentrées essentiellement sur la Réforme institutionnelle de l’organisation sous régionale, lesdites assises visent un double objectif, à savoir : le Chefs d’Etats se pencheront d’une part sur l’examen et la validation du rapport des travaux des Ministres, d’autre part, les cinq textes fondamentaux relatifs à la Réforme institutionnelle de la CEEAC, lesquels ont été élaborés par les experts des onze Etats membres de la CEEAC, et adoptés par les Ministres au cours de la réunion du Comité de pilotage.

Les documents essentiellement concernés sont :

-Le projet de Protocole du Traité instituant la Commission de la CEEAC.

-Le Projet du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Afrique Centrale(COPAX)

-Le Projet de Règlement financier

-Le Projet de Cadre organique

-Et le projet du Statut du personnel révisé de la communauté.

Pour rappel, la Réforme institutionnelle de la CEEAC a été ordonnée par la conférence des Chefs d’Etats de gouvernement de la CEEAC le 25 mai 2015, lors de la conférence qui avait eu lieu à N’Djaména. Sur proposition du Secrétariat général d’initier une Réforme profonde de la CEEAC ; le pilotage du dossier fut donc confié au Président gabonais Ali Bongo Ondimba.

Le Sommet sera précédé d’un Conseil des Ministres des Etats membres le 16 et 17 décembre 2019, dans un complexe hôtelier de la capitale gabonaise.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here