Covid19/Oeuvres de Charité : Setrag au chevet des enfants drépanocytaires.

0
76

C’est une importante dotation en matériels de protection contre le coronavirus assortis

d’un chèque d’un montant de 4 millions qui ont été remis le 30 avril dernier au Pr.Ondo ,premier responsable de la Fondation éponyme par le directeur général de la Setrag,Luis Renato Lombardo Torres.

Accompagné de sa directrice de la communication , de la responsabilité sociale et environnementale,et du bureau de l’association des femmes cheminots du Gabon,le directeur général de la Setrag s’est rendu au siège de la fondation Ondo et fils située au quartier Beau-Séjour pour marquer la compassion de son entreprise aux enfants drépanocytaires et apporter son soutien aux efforts du personnel soignant de la clinique en ce temps de lutte contre la pandémie de la covid 19.

Accueillie par le Pr. Ondo entouré de son personnel administratif et soignant,le premier responsable de la Setrag a remis à ses hôtes un chèque d’un montant de 4 millions de francs CFA ,avant que la secrétaire générale de l’association des femmes cheminots ne remette à son tour des cartons pharmaceutiques contenant des masques made- in Setrag, des solutions hydro alcooliques,des thermoflash, et des gants,matériels essentiels pour la protection de toute personne de passage sur le site.

Très ému, le Pr.Ondo a dit la reconnaissance de ses jeunes patients, de ses équipes et la sienne pour ce geste hautement humaniste de la Setrag. » En cette période de crise sanitaire cette action ne peut que nous donner plus d’assurance dans la continuation de notre mission,d’autant plus que le comité de pilotage de la riposte contre le covid 19 n’a pas intégré les enfants souffrant de la drépanocytose dans son filet de protection,toute aide d’où qu’elle vienne est pour nous salutaire »,a poursuivi la Pr.Ondo.Les drépanocytaires faisant pourtant partie des personnes fragiles ,donc exposées au coronavirus,il parait incompréhensible qu’ils aient été non pris en compte par le copil,car beaucoup d’entre eux décèdent souvent des complications respiratoires.

Ces remerciements du maitre des lieux a laissé place à la visite guidée des malades internés. Cinq salles en tout ont été visitées par le directeur général et sa délégation. A chacun de ces malades,Luis Renato Lombardo Titres a eu un mot réconfortant à son endroit. La secrétaire générale de l’association des femmes cheminots,Josiane Delalain Kinga pour sa part s’est adressé aux dits malades avec la flamme maternelle, invitant ces derniers à prendre soigneusement les médicaments et de ne jamais perdre de vue qu’ils ont leur place dans la société, raison pour laquelle ils sont pris en charge en attendant leur majorité sociale.Le clou de cette visite guidée a été la démonstration au laboratoire d’un examen de sang par un appareil de dernière génération acquis grâce aux fonds alloués par la Setrag.Un journaliste sur les lieux s’est porté volontaire pour l’expérience et le résultat du texte a été éloquent. A moins de deux minutes du prélèvement, l’appareil a délivré son verdict à la grande satisfaction de l’assistance. Ce appareil appelé « Cerveau » représente 90% des activités de sang et facilite la prise en charge des patients qui arrivent souvent en situation de détresse sanguine.

Il faut rappeler que la Fondation Ondo et fils existe depuis 36 ans. Spécialisée dans le traitement de la drépanocytose,une maladie génétique dont un tiers de la population porte la tare, la Fondation accompagne les pouvoirs publics dans l’offre des soins de qualité à cette catégorie sociale. Elle pratique 25000 consultations par an toutes branches confondues et 800 hospitalisations dont 18% des malades sont atteintes de drépanocytose.

Impliquée dans la recherche scientifique,la Fondation Ondo et fils dispose d’une approche en médecine traditionnelle qui l’a incité à préparer des solutions à base d’écorces contenant de la chloroquinine pour prévenir tout cas d’infection. Une structure hospitalière avant gardiste qui mérite le soutien des grandes groupes économiques comme la Setrag.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here