Covid 19/Menaces du Clergé/ Réouverture des lieux de Cultes :le gouvernement capitule.

0
95

Du moins ce que l’on dire, est que le gouvernement gabonais vient de capituler devant la menace du Clergé qui a clairement appelé à ouvrir les églises ,mosquées et mbandjas le 25 octobre prochain.

Groggy par son inconséquence ,lui, affirme qu’il a laché du lest à cause du comportement patriotique des populations qui ont subit sans broncher les contraintes des mesure resilientes. Une affirmation qui ne convainc personne dans la mesure où le maintien de la fermeture des lieux des cultes ne se justifiait plus et la digue menaçait de céder.

C ‘est donc une victoire du Clergé et ses adeptes qui n’en pouvaient plus des excès de ceux qui n’observaient pas eux les mesures barrières .Une défaite pour le gouvernement Ossouka qui agit en anesthésiste de la société,prenant souvent des mesures inappropriées.

Le couvre-feu s’est aussi assoupli .Il entre désormais en vigueur à 22 heures pour etre levé à 5 heures du matin et ce,des le 16 octobre.

Ceux qui croyaient à l’entêtement du Clergé ont désormais la cinglante réplique d’un ex allié désormais passé au côté du peuple.Les jours qui viennent seront déterminantes sur les questions de société dont il a été empêché de donner sa position du fait de la Covid19.
Les églises et mosquées peuvent donc désormais reprendre leurs activités dans les respects des mesures barrières le 30 octobre prochain.Par jour, les cultes de 40 à 60 minutes pourraient être célébrés. Idem pour les cultes de vendredi pour les musulmans et les dimanches pour les chrétiens.

Le secteur restauration, lui aussi reprendra dès le 30 du mois.Les boites des nuits et maquis resteront quant à eux fermés. Le gouvernement qui a décidé de les soutenir va mettre sur pieds un guichet d’accompagnement.

Les tests de dépistages ont une validité d’une semaine pour les voyages à l’international et quatorze jours pour l’intérieur du pays.Son coup est désormais ramené à 5000frs cfa au lieu de 20000frs au paravent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here