Collision entre deux trains marchandises :le directeur général confirme la thèse d’une défaillance humaine.

0
5

Quelques heures après l’accident qui a coûté la vie à trois personnes et causé des nombreux dégâts matériels dans la nuit de samedi 18 à dimanche 19 mai 2019,entre les gares de Lope et Offoue où deux trains marchandises se sont frontalement heurté,le directeur général de la Setrag,Patrick Claes a convoqué la presse pour dresser une première évaluation de la situation.

De celle-ci,il ressort de la bouche même du premier responsable de l’entreprise « qu’en arrivant en gare de Lope à 3heures 02 minutes, l’équipe de conduite du train numéro 6451 en provenance de Libreville est informée par le chef de sécurité du croisement de son train avec celui 6460 en provenance de Franceville.De ce fait, l’ordre lui est donné de tirer enfin de dégager les croisements côté gare d’Ayem ».

Instructions que l’équipe de conduite dudit train n’exécute pas préférant s’engager dans autorisation aucune dans le canton Offoue,alors que le train 6460 évoluant au sens contraire devrait rattraper la gare de Lope.

La conséquence de cet acte irresponsable est la collision avec le train croiseur.

Aussitôt informée,la Setrag a envoyé les premières équipes de secours, informé les autorités et entré en contact avec les familles des victimes.

S’agissant de celles-ci,on dénombre trois pertes en vies humaines,le conducteur , son aide et un sous traitant.

Les dégâts matériels sont énormes : incendie des deux locomotives,300 mètres de voie détruite et perturbation du trafic.

Les autorités estiment que le trafic pourrait reprendre le 22 mai prochain,le temps que les équipes commises sur le terrain parviennent à la réparation de la voie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here